4.68/5Vos avis

Retour aux actualités
Les grandes voitures de sport de Toyota

Les grandes voitures de sport de Toyota

Toyota a construit sa réputation sur sa capacité à innover mais aussi par plusieurs modèles iconiques représentant la voiture sportive par excellence. Redécouvrez les voitures de sport qui ont façonné l’histoire de Toyota.

Toyota Sports 800 : les origines

La toute première voiture de sport imaginée par Toyota fût la Sports 800. Elle fût présentée à l’occasion du Tokyo Motor Show en 1962. Sa conception fût surprenante, son gabarit étant résolument petit pour une voiture de sport.

Mais ses dimensions et son poids, associés au moteur à propulsion de 790 cc, lui confèrerent une conduite dynamique et agréable, tout en restant peu gourmande en carburant, la Toyota Sports 800 ne consommant que 3,8 litres au 100.

Son principal fait d’arme reste une troisième place obtenue au 24h de Fuji, la légendaire 2000GT ayant brigué les deux premières places. Une performance étonnante qui a permis à la Sports 800 de marquer l’histoire sportive de Toyota.

Toyota 2000GT : la légende sportive de Toyota

Première supercar de la marque lors de sa révélation en 1965, la Toyota 2000GT marqua les esprits. Plusieurs éléments ont contribué à son succès, en commençant par son design. Le long capot, des phares escamotables, un poste de conduite prévu pour le pilotage … la sportivité était l’objectif affiché par les designers.

Niveau motorisation, elle était équipée d’un moteur de 2 litres 6 cylindres en ligne, d’une puissance de 150 chevaux. Sa vitesse de pointe était de 220km/h, une prouesse exceptionnelle à l’époque. La Toyota 2000GT a battu trois records du monde de vitesse et pas moins de treize records internationaux. Elle remporta de nombreuses courses autour du globe, aux États-Unis et au Japon.

En prime, elle servit de voiture au James Bond de Sean Connery dans le film « On ne vit que deux fois ». Son impact culturel est tellement puissant que la Toyota 2000GT inspire encore des designers des voitures aujourd’hui, comme la GT86.

Toyota Corolla, Supra, Celica … l’histoire se poursuit

Toyota n’a pas abandonné son investissement dans les voitures de sport à la suite du succès de la 2000GT. D’autres grandes voitures lui ont succédé, à l’image de la Celica qui a couru pendant près de 35 ans - soit sept générations - et des victoires dans des grandes courses automobiles comme le WRC.

La Supra et la Corolla ont aussi connu des heures glorieuses dans les années 80. La Corolla a séduit de nombreux amateurs de rallye grâce à la position de conduite basse et son châssis à propulsion qui offrait des sensations de conduite exceptionnelles. La version « GTi » a marqué les esprits, offrant un look sportif à cette voiture familiale. Le numéro de châssis - 86 - a été repris en hommage lors de la création de la Toyota GT86.

Toyota GT86, la digne héritière

Cet héritage se transmet de génération en génération, jusqu’à aujourd’hui et l’arrivée de la Toyota GT86. Dans son design, quelques éléments de la mythique 2000GT ont été repris, comme le long capot. Le numéro 86 est un clin d’oeil à la Corolla Levin AE86.

Elle répond parfaitement à l’ensemble des demandes des fans de voiture de sport : moteur de 2 litres à l’avant, propulsion, centre de gravité bas, le plaisir de conduite est immédiat. C’est dorénavant à elle de continuer à écrire la riche histoire des voitures de sport Toyota.

Publiée le 05/05/2020 dans Actualité constructeur